• Bastien & Camille
  • 08/11/2020
  • Technique

Quotidiennement au contact des cours d’eau grâce à nos métiers, nous avons une attirance toute particulière pour exercer notre passion au bord des ruisseaux, torrents ou cours d’eau de plaine. En photographie de paysage, rivière rime souvent avec pose longue. Dans cet article vous trouverez la méthodologie complète, le matériel et les astuces pour réussir vos poses longues même dans des conditions de prise de vue difficiles.

Le principe de la pose longue

La technique de la pose longue se repose sur un temps d’exposition important lors de la prise de vue permettant d’obtenir un flou de mouvement. Grâce à cette technique, le rendu final est plus dynamique, plus original, le regard est attiré. La pose longue s’applique à toute chose en mouvement, que ce soit en milieu naturel ou urbain : l’eau, les nuages, une source lumineuse (phares, lampe torche…).

Deux exemples de pose longue :

Le matériel pour une pose longue réussie

Stabilisez votre appareil

Il est impossible de réussir une pose longue à main levée. L’utilisation d’un trépied se révéle donc indispensable !  Selon le milieu de prise de vue, il est également possible de caler son matériel avec les éléments à disposition (un pont par exemple) ou utiliser un bean bag (sac rempli de riz ou autre). L’objectif de cette installation est d’empêcher le moindre mouvement de votre appareil pendant la durée de la prise de vue.

En complément du trépied, nous vous invitons à utiliser une télécommande de déclenchement (à fil ou à distance). 

Chronométrez

Certains déclencheurs sont munis d’un écran où vous pouvez consulter le temps de pose. Si vous disposez d’une télécommande sans cette fonction, munissez vous d’un chronomètre (votre portable fera très bien l’affaire). Dans certains cas, le temps peut dépasser plusieurs minutes. 

Limitez l’arrivée de lumière

Pour augmenter le temps de pose il est nécessaire de réduire la quantité de lumière qui atteint le capteur.  En condition lumineuse, réduire l’ouverture et les ISO ne seront parfois pas suffisants. Pour remédier à ce problème, il existe des filtres à densité neutre : plus l’opacité du filtre sera importante (nombre grand après « ND »), moins de lumière atteindra le capteur.  À titre d’exemple, le filtre ND1000 réduira par 1000 la quantité de lumière. Il est possible de superposer plusieurs filtres, leurs indicateurs seront alors multipliés. 

Les réglages pour réaliser une pose longue

Enclenchez le mode « bulb »

Généralement, passez en mode manuel, il est alors possible d’augmenter le temps d’exposition à son maximum et d’enclencher un mode « bulb ». Celui-ci permet, d’avoir des temps de poses supérieurs à 30 secondes en maintenant le déclencheur enfoncé (via la télécommande). Attention, pour certains modèles, le mode « bulb » est un mode à part entière, dissocié du mode manuel et directement accessible via la molette. 

Vous l’aurez compris, le mode « bulb » vous permet de gérer avec précision le temps d’exposition souhaité.

Réglez l’ouverture et limitez les ISO

En photographie de paysage, il est généralement conseillé de régler l’ouverture entre F/11 et F/16. Ces ouvertures permettent d’avoir une grande profondeur de champs et un joli piquet.
Concernant les ISO, il est nécessaire de les régler au plus bas. Ainsi, l’appareil cherchera a compenser le déficit de lumière en augmentant le temps d’exposition. De plus, un réglage des ISO au plus bas vous permettra d’éviter le moindre « bruit » sur votre photo !

Choisissez la mise au point manuelle

Une fois le filtre installé, l’image sera trop sombre pour que votre boitier fasse la mise au point automatiquement ou pour que vous puissiez visualiser la netteté de l’image à partir de l’oeilleton du boitier. Il est donc indispensable de cadrer avant l’installation du filtre et de procéder à la mise au point manuellement. Il serait dommage d’attendre 5 minutes de pose longue pour se rendre compte que l’autofocus a changé et que la photo est floue.  

Définissez le temps d’exposition

Il existe des calculs pour estimer le temps d’exposition afin d’obtenir une photo bien exposée. Pour cela, il vous faudra multiplier le temps de pose indiqué par votre appareil (sans le filtre) par l’indicateur de votre filtre. Par exemple, votre boitier vous indique une exposition de 1/100 sans le filtre, vous positionner un filtre ND1000, le calcul sera : (1/100)*1000=10 secondes. 

Cette méthode vous servira de « base », il vous faudra ensuite réaliser plusieurs tests pour adapter le temps de pose et ainsi obtenir le résultat que vous souhaitez.

Vous êtes un peu perdus dans les réglages (ISO, ouverture, temps d’exposition) ?
Nous avons rédigé un article sur les bases de ces réglages.

La mise en pratique

Tenez compte de la météo

Le vent ou la pluie par exemple, vont engendrer des flous de mouvement dus au long temps de pose.  Ce la peut être un effet recherché qu’il faut anticiper et avoir en tête. Si vous désirez une photo classique et nette il vous faudra réaliser la pose longue lorsque le temps est calme !

Prenez garde aux contrastes !

Dans un même paysage, vous pouvez être confrontez à des contrastes d’exposition importants entre plusieurs parties du paysage. Pour un même temps d’exposition, votre boitier ne parviendra pas à bien exposer chaque zone de la photo. Les sombres (sous bois par exemple) peuvent alors être « bouchées » et inversement, les zones lumineuses (le ciel par exemple) peuvent être « brûlées ». 

Ce cas de figure est quasiment systématique lorsque votre cadrage comprend une partie du ciel, les expositions sont alors très contrastées. Une solution assez simple existe: l’utilisation de la technique HDR.

Utiliser la technique du HDR

Qu’est ce que le HDR ?

HDR signifie « High Dynamic Range ». Pour les nuls de l’anglais comme nous, HDR en français veut dire « Plage dynamique élevée ». La plage dynamique est l’écart de lumière entre la lumière la plus sombre et celle la plus claire. L’objectif du HDR est de concevoir une image telle que l’oeil humain le perçoit. Il faut savoir que l’oeil humain a la capacité de distinguer d’infimes nuances d’ombres et de lumières (plage dynamique élevée), chose que le capteur de votre appareil photo ne sait pas faire (plage dynamique étroite) ! La technique HDR est conçue pour permettre d’obtenir une bonne exposition sur l’ensemble des zones de votre photo et ce malgré les différents contrastes. Intéressant non ? 

Comment fonctionne le HDR ?

Vous l’aurez compris le HDR peut vous permettre d’obtenir une photo entièrement bien exposée. La méthode consiste à compiler plusieurs photos par un logiciel qui va automatiquement aller chercher les zones correctement exposées dans chaque photo pour former une seule et même photo. Pour cela il vous faudra prendre plusieurs clichés à des expositions différentes permettant d’obtenir une bonne exposition pour chaque zone. 

Un exemple concret

Je souhaitais réaliser une pose longue sur ce cours d’eau situé dans des gorges de la Diège en Corrèze. Les rives du cours d’eau étaient très sombres alors que le ciel lui, à l’inverse, était très lumineux. Résultat, lors de ma prise de vue en pose longue je me retrouvais avec les berges de mon cours d’eau sous exposées alors que mon ciel était complétement cramé…

Le ciel est cramé

Dans ces cas aussi extrêmes, le post traitement ne pourra pas faire grande chose. J’ai donc utilisé la technique du HDR. J’ai ainsi réalisé cinq photos à des temps d’exposition différents de manière à ce que chaque photo ait une zone du cadre bien exposée. Il est indispensable d’utiliser un trépied et que vos photos aient exactement le même cadre ! Le nombre de photos doit être au minimum de trois.

Voici le résultat avec cinq images à 125 ISO et F/14 à des temps d’exposition différents: 1min / 3min30 / 5min30 / 8min / 10min30 :

Temps de pose : 1 minute

1 minute

Temps de pose : 3,5 minutes

3 minutes 30

Temps de pose : 5,5 minutes

5 minutes 30

Temps de pose : 8 minutes

8 minutes

Temps de pose : 10,5 minutes

10 minutes 30

Une fois vos photos réalisées, place à l’assemblage. Beaucoup de logiciel vous permettront d’obtenir une photo HDR et de façon très simple. Il vous faudra juste utiliser un ordinateur qui tient la route pour éviter un plantage… Dans notre cas nous utilisons le logiciel « Affinity photo », voici les étapes à réaliser : 

Pour Lightroom par exemple la démarche est toute aussi simple : sélectionnez les photos > clic droit > fusion de photos > HDR.

Impression d'écran lightroom

Et voici le résultat avec la technique HDR pour notre fameux cours d’eau située dans les gorges :

La Diège

En résumé

Pour réaliser une pose longue il vous faudra :

  • ZUn boitier possédant une fonction « bulb » ;
  • ZUn objectif adapté à votre sujet ;
  • ZDe quoi stabiliser votre matériel (trépied...) ;
  • ZUn déclencheur à distance ou à fil ;
  • ZUn chronomètre ;
  • ZUn ou plusieurs filtres, si nécessaire.

Les étapes pour réaliser une pose longue :

  • ZTrouver un bon point de vue ;
  • ZStabiliser l'appareil photo ;
  • ZParamétrer les réglages (ISO et ouverture) ;
  • ZEnclencher le mode « bulb » ;
  • ZCadrer et faire la mise au point manuellement ;
  • ZInstaller le filtre neutre ;
  • ZDéduire le temps d'exposition nécessaire ;
  • ZDéclenchez, chronométrez !

Nous espérons que cet article vous donnera envie d’expérimenter la technique de la pose longue dont les possibilités sont encore une fois infinies !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernièrement

Share This