Les réglages de base en photographie

  • Bastien & Camille
  • 02/08/2020
  • Technique

Voici un article un peu spécial de ce que nous avons pour habitude de publier, car cette fois ci nous n’allons pas vous parler d’une espèce animale ni des techniques pour la photographier mais vous parler des réglages de base en photographie. Alors forcément cet article n’est pas destiné aux photographes aguerris mais plutôt aux personnes souhaitant s’initier ou progresser en photographie ! Les conseils et les explications qui vous seront données sont applicables pour l’ensemble des domaines photographiques, que ce soit pour de la photographie de portrait, de paysage ou bien sûr animalière. 

Pourquoi parler des réglages de base en photographie ?

Tout simplement parce que nous avons fréquemment des demandes de personnes un peu perdues dans tous les réglages que peut proposer un appareil reflex… Faute de temps ou d’explication concrète (merci les manuels de 500 pages…) ces photographes se contentent alors du mode « Automatique » de leur appareil photo et passent à côté de beaucoup de choses ! 

Le nombre de réglages sur un appareil reflex est très important et comme la plupart des photographes vous vous ne servirez que d’une petite partie d’entre eux. Nul besoin de perdre du temps sur l’explication de chaque réglage. Nous allons évoquer les réglages de base en photographie qui vous permettront d’en savoir beaucoup sur votre appareil reflex et d’obtenir des photographies de meilleure qualité !

L'essentiel : trois paramètres de base très importants

La sensibilité, définie par les fameux ISO

Il s’agit de la sensibilité de votre capteur. Plus les ISO seront faibles plus le capteur sera sensible à la lumière et inversement. C’est-à-dire que si vous augmentez les ISO votre photo sera plus lumineuse.

Mais attention, plus les ISO sont importants, plus votre photo sera « bruitée ». Le bruit sur la photo est un effet indésirable car du grain apparaîtra. 

Il est donc préférable de ne pas trop monter en ISO de manière à éviter ce bruit ! La capacité à « absorber » par l’appareil photo est très variable suivant les reflex et leur qualité. Pour un appareil reflex de base, je vous conseille de ne pas aller au-delà de 800 ISO. Pour des reflex plus performants il est possible de se permettre d’aller au-delà. Mais gardez en tête que plus les ISO sont bas moins votre photo sera bruitée ! 

L'ouverture du diaphragme, notée F/N

N étant un chiffre ou un nombre, par exemple F/5.8. Plus l’ouverture augmente et plus ce chiffre baisse (en effet, c’est un peu tordu…).

L’ouverture définit votre profondeur de champs, ou plus simplement la zone de netteté de votre image ! Plus l’ouverture est grande (ex : F/2.8) plus la zone de netteté sera faible. Et inversement, plus l’ouverture est faible (ex : F/22), plus la zone de netteté sera grande !

Vous allez me dire : « Mais à quoi bon avoir une importante ouverture si la zone de netteté est faible ? » Tout simplement car ce réglage permettra d’avoir une netteté uniquement sur le sujet que vous souhaitez mettre en avant. Cela permet également de bénéficier d’un flou, en premier et/ou arrière plan, assez artistique sur vos photos.

Pour les photos de paysage il fortement conseillé donc d’avoir une ouverture faible. Une ouverture à F/11 est conseillée, de manière à avoir une zone de netteté importante en conservant un minimum d’entrée de lumière !

Le degré de l’ouverture va influencer sur la quantité de lumière absorbée par votre appareil photo. En effet, nous parlons ici de l’ouverture du diaphragme, ainsi plus le diaphragme est ouvert, plus la quantité de lumière qui rentrera dans votre appareil sera importante et inversement ! Pour rappel, plus le diaphragme est ouvert est plus la valeur de votre ouverture sera faible (F/2.8 par exemple) et donc plus la zone de netteté sera réduite. Rassurez-vous c’est le réglage de base le plus complexe à saisir ;). En résumé, voici un petit schéma explicatif : 

La vitesse d'obturation, notée 1/N

La vitesse d’obturation est le 3ème et dernier réglage de base en photographie, il s’agit tout simplement de la vitesse à laquelle votre photo va être prise. C’est l’intervalle de temps pendant lequel l’appareil laissera passer la lumière. Forcément plus ce temps est important plus la quantité de lumière qui sera absorbée par votre appareil sera importante.

Si vos photos sont floues ne cherchez plus, le problème vient du réglage de votre vitesse ! Ce paramètre est extrêmement important puisque si la vitesse est trop faible par rapport au mouvement de votre sujet, alors votre sujet sera flou ! Dans la majorité des cas une vitesse élevée est privilégiée pour éviter les photos floues, notamment pour les sujets en mouvement (photographie de sport ou en animalier par exemple).

A titre d’exemple, pour photographier un oiseau en vol et pour que ses ailes soient nets, il me faut avoir une vitesse de l’ordre de 1/1000 s. Pour réaliser une photo de famille (si les enfants ne sont pas trop mobiles 😉 ) une vitesse de l’ordre de 1/50 s est suffisante. 

Mais attention une très faible vitesse peut permettre d’obtenir certains types de photos et notamment les fameuses photos dite « en pose longue » comme ci-contre. 
La pose longue permet dans ce cas d’obtenir un « filet d’eau » puisqu’ici seule l’eau est en mouvement ! Il vous est possible d’appliquer cette technique avec le mouvement d’autres éléments naturels comme les nuages, les étoiles ou la pluie… Nous aurons peut-être l’occasion de faire un article avec ce sujet très complet !  

En résumé

La luminosité de votre photo dépend de trois réglages de base :

  • La sensibilité (ISO)
  • L'ouverture (F/N)
  • La vitesse (1/N s)

Pour les photos « classiques » sans effet particulier recherché (pose longue par exemple), nous vous invitons donc à vous poser déjà les deux questions suivantes :

Est-ce que mon sujet est en mouvement ?

Si oui, il vous faudra avoir une vitesse assez importante par rapport au mouvement. Par exemple, en soirée les personnes dansent, il me faudra avoir une vitesse de l’ordre de 1/500s pour que mes sujets soient nets. 

Est-ce que je souhaite avoir l’ensemble de ma photo nette ?

Si je souhaite avoir l’ensemble de ma photo nette, typiquement pour les photos de paysage, alors je choisis une ouverture faible : une ouverture à F/11 est conseillée (afin de ne pas totalement fermé le diaphragme à F/22).

Par contre pour une photo de portrait (où je n’ai pas forcément besoin d’avoir mon premier plan net par exemple) je peux me permettre d’avoir une ouverture plus importante, par exemple F/5.6. Ce qui me permettra de rendre ma photo plus lumineuse. 

Le réglage des ISO vient en dernier recours pour ajuster la luminosité mais gardez en tête que plus les ISO sont bas moins votre photo sera « bruitée ».

Vous verrez qu’au début vous devrez passer par des tests avant de trouver le bon réglage mais à force vous connaîtrez votre appareil et sa réaction aux différentes situations. Vous pourrez alors vous abstenir de ces tests de réglage !

Cas concret

Voici une photographie de paysage réalisée au Monténégro en pleine journée, donc avec une luminosité importante, voici les réglages de base effectués :

  • La sensibilité : 100 ISO (le plus bas)
  • L'ouverture : F/11 (petite ouverture pour une grande zone nette)
  • La vitesse : 1/50 s (suffisant pour ce sujet)

Les modes de prise de vue

La dernière chose importante à connaître c’est les différents modes de prises de vue. Sur tous les boîtiers reflex il existe plusieurs modes de prise de vue :

– L’« automatique » : à bannir ! Celui que vous n’utiliserez plus ;). C’est l’appareil photo qui va régler à votre place les trois paramètres principaux.

– En mode « manuel » vous avez la possibilité de modifier les trois paramètres évoqués ensemble : les ISO, l’ouverture et la vitesse.

– Grâce au mode « priorité à l’ouverture » vous avez la possibilité de modifier deux paramètres principaux : les ISO et l’ouverture. L’appareil photo va lui déterminer la plus grande vitesse possible suivant le réglage que vous avez réalisé (ISO et ouverture) ! C’est LE mode de prise de vue pour la photographie animalière ou la photographie de paysage !

– Avec le mode « priorité à la vitesse » vous pouvez modifier deux paramètres principaux : les ISO et la vitesse. L’appareil photo déterminera l’ouverture suivant le réglage que vous avez réalisé (ISO et vitesse). 

Le mode de prise de vue priorité à l’ouverture reste le mode le plus simple, le plus pratique et le plus efficace pour la majorité des domaines photographiques (paysage, sport, animalier ou photo de famille…).

Manuel

Le photographe gère les trois paramètres. Sur toutes les marques : M.

Priorité vitesse

Le photographe gère les ISO et la vitesse. Le boitier gère l'ouverture. Sur Canon : Tv. Sur Nikon et Sony : S.

Priorité ouverture

Le photographe gère les ISO et l'ouverture. Le boitier gère la vitesse. Sur Canon : Av. Sur Nikon et Sony : A.

Automatique

Le boitier gère les trois paramètres. Sur Canon : A+. Sur Nikon et Sony : Auto.

Voilà vous connaissez à présent les bases de la photographie ! Il reste bien évidemment énormément de réglages possibles mais déjà en maîtrisant la sensibilité par les ISO, l’ouverture et la vitesse, vous connaissez l’essentiel des réglages en photographie !

retour à l'accueil du blog

dernièrement

instagram

Notre lettre d'information

Copyright 2020 – Gaubert & Prévost
Les photographies publiées sur ce site ne sont pas libres de droit.
Pour toute utilisation veuillez nous contacter.